latelier du trio presentait lectures particulieres.2article correspondants 3ème Bleue 

Les élèves de 3ème Bleue ont joué les critiques littéraires pour le spectacle Une meuf de plus, de l’Atelier du trio.

Morceaux choisis par les élèves et leur professeur de Français, M. Saguer.

 

Nous avons eu la visite de trois auteurs qui ont voulu nous faire partager leur projet innovant et original. Cathy Ytak, Thomas Scotto et Gilles Abier se sont associés et ont mis merveilleusement en scène « Une meuf de plus ». C’était une lecture à voix haute à la fois touchante et surprenante.

C’était un projet innovant car la mise en scène était originale. Le décor laissait penser à une sorte de pièce de théâtre. Un rideau noir, des projecteurs et des chaises étaient mis à disposition des auteurs. Une simple lecture à voix haute de leur livre était transformée en une véritable mise en scène de théâtre. C’est un projet osé et pensé car en général les auteurs lisent de manière classique. Nous avons donc apprécié leur travail.

Ensuite, le thème évoqué était intéressant et bien choisi, car à notre âge, la différence est quelque chose qui nous concerne. Même si parfois, il est difficile d’en parler. Le point de départ de l’histoire nous fait réfléchir et va même jusqu’à nous interpeller. L’arrivée d’un garçon en jupe au lycée nous surprend et est inattendu. C’était une bonne surprise qui nous a plu.

Tout au long de l’histoire, il y a une bonne intrigue concernant Robin et sa jupe: Pourquoi fait-il ça? Et surtout, va-t-il rester en jupe? Robin nous donne une leçon de vie: la liberté est plus forte que le regard des autres.

L’histoire nous met dans une ambiance partagée entre le suspense de la jupe et les émotions liées aux réactions des personnages.

Pour finir, nous avons aimé assister à cette représentation et nous vous conseillons ce spectacle car il est original et bien réalisé. Nous félicitons les auteurs pour leur travail qui est de très bonne qualité. Bref, allez le voir !

Cassandre D. et Justine D.

Nous allons vous présenter le spectacle nommé « Une meuf de plus » écrit par Cathy Ytak, Gilles Abier et Thomas Scotto, qui a eu lieu le Jeudi 1er mars à 10h35 dans notre collège. Le thème, c’est le harcèlement scolaire. C’est l’histoire d’un garçon qui va au lycée en jupe et il se fait juger. La question dramatique est «Peut-on être libre tout en étant différent?», ici c’est par rapport au style vestimentaire du garçon.

La mise en scène ressemble à du théâtre car dans un premier temps, ils jouaient un peu leur lecture, ils s’exprimaient soit fort, soit doucement, soit lentement ou soit rapidement selon la scène. Il y avait aussi un drap noir, des lumières et des chaises. Tout ceci nous fait penser à du théâtre mais c’était une lecture d’un livre à voix haute. Il y avait peu de moments humoristiques mais les seuls moments qu’il y avait étaient de l’humour noir car c’étaient les paroles du harceleur, le plus fréquemment. Ils employaient le vocabulaire des adolescents comme dire des gros mots ou des mots familiers comme «meuf» mais ceci est naturel car c’est le langage qu’on emploie dans la vie courante.

Le point de départ est surprenant car on ne s’attend pas du tout à un lycéen en jupe, plus à quelque chose de courant comme une fille qui se fait harceler car elle est handicapée ou autre. L’histoire est vraiment prenante car on arrive à ressentir les émotions du personnage, c’est-à-dire qu’on compatit avec lui. Il y a beaucoup de suspense pour qu’on puisse se poser des questions et s’intéresser davantage à l’histoire. Au début on sait à quoi s’attendre par rapport à la réaction des autres, insultes, violences physiques, etc. Grâce au suspense, on s’est posé une question «Va t-il garder sa jupe ou non ? En gros, si il souhaite garder sa liberté ou non».

Le texte est écrit de façon simple, pour nous faire comprendre l’histoire facilement. Il est très expressif, il nous fait ressentir les émotions des personnages. On trouve que l’idée de se mettre à trois pour écrire cette histoire est bonne et originale. Nous avons bien aimé que les écrivains lisent la partie qu’ils avaient écrite, ils se sentaient plus à l’aise pour s’exprimer. C’est une histoire basique qui peut se produire dans n’importe quel établissement scolaire et qui est pleine de bonnes choses, comme Robin, en jupe, qui garde sa jupe quand même malgré les multiples insultes qu’il a reçues. Cela nous fait réfléchir et nous fait comprendre que le jugement des autres ne nous est pas important. Ce qui compte par dessus tout c’est être à l’aise et aimer ses propres vêtements.

Il vaut mieux rester soi-même et garder sa liberté, que cacher ses goûts simplement à cause du regard des autres et perdre sa liberté. Il est important de rester nous-même et de ne pas se cacher. On vous conseille fortement ce spectacle car il nous fait comprendre à quel point la différence est une bonne chose et qu’il ne faut pas être monotone et que sans elle, la vie serait nulle. La liberté est précieuse, il ne faut pas la gâcher !

Manon B. et Sara L.

 

Je vais vous parler du livre écrit par l'atelier du trio constitué de Gilles Abier, Thomas Scotto et Cathy Ytak qui se nomme «Une meuf de plus» créé dans la résidence du collège de Neuvic sur l'Isle en octobre 2016. Le livre est sur le thème de la différence avec comme l'un des personnages principaux un garçon qui vient en jupe au collège.

Tout d'abord, j'ai trouvé l'histoire prenante, on s’attache assez vite aux personnages surtout parce que l'histoire est lue à voix haute, ce qui nous donne l’impression d’être à côté des personnages, de les suivre tout au long de l'histoire. Cela donne envie de connaître les personnages plus en détail donc de connaître la suite de l’histoire.

Ensuite on voit que la plupart de nos trois lecteurs connaissent bien la lecture à voix haute car le ton sur lequel l'histoire a été récitée par rapport à des moments précis dans le texte (moment d’agacement, de colère, de joie) était très bien réalisé. La manière dont était interprétée l'histoire était très agréable car le peu de gestes réalisés était très bien placé, ce qui ne donne pas l'impression de voir une pièce de théâtre. Le placement du lecteur était bien réalisé aussi. Quand, par exemple, un des personnages devait dire quelque chose de secret, il s’approchait du public et puis il se mettait à chuchoter.

Pour finir, le fait qu'il n'y ait pas réellement de personnage principal nous permet de nous intéresser aux nombreux personnages et non pas à un seul, principalement car au début de l’histoire on pense tout de suite que le garçon portant une jupe à l’intérieur du collège va vite devenir le personnage principal alors que pas du tout.

Je vous conseille vivement d'aller voir ce spectacle que je trouve très bien. L'histoire que vous y écouterez est très bien aussi ainsi que les trois lecteurs qui ont eu la bonne idée d’écrire un livre à trois.

Simon P.

 

Notre critique littéraire sera positive pour plusieurs raisons:

Dans ce spectacle c’est l’histoire de Robin qui un jour décida de venir au lycée en jupe…

Ensuite, les comédiens (Thomas Scotto, Cathy Itak et Gilles Abier) nous ont lu chacun leurs écrits et leur contribution à l’histoire rendait le texte intéressant et permettait de voir les différentes idées des auteurs.

Egalement, l'histoire racontée par des adultes, qui ont su rester modernes en prononçant les termes de «jeunes» (meuf…), a su attirer et garder notre attention.

Enfin, ils ont très bien raconté l’histoire et nous ont fait passer un bon moment en leur présence.

Pour conclure, on aimerait qu’il y ait un livre sur cette histoire mais ils ne savent pas encore si elle sera finie un jour.

A la fin, ils nous ont félicités de les avoir écoutés sans faire de bruit et ils nous ont parlé un peu de leurs vies, ce qui ne fut pas ennuyant !

Kevin M. et Samuel P.

 

J’ai aimé le thème de ce spectacle. La différence fait beaucoup réfléchir et a toujours fait réfléchir. Même si on n’a pas le même avis personnel dessus. Il y a une question qui m'a fait réfléchir pendant tout le spectacle. Tout le monde est différent mais c'est quoi d'être qualifié de «différent» ? C'est donc la question je me suis posée pendant tout le spectacle et j'ai trouvé ma réponse. C'est les autres personnes qui qualifient les gens de différents et c'est grâce à eux si l'on peut grandir. Le jour où on grandit c'est quand on se dit que les jugements des autres ne font pas ta personnalité.

Léonie D.

 

La lecture à voix haute de l'atelier du trio est bien parce qu'on a l'impression d'être dans l'histoire et qu'ils nous parlaient à travers l'histoire. Avec leur expérience de lecteur, j'avais l'impression d'être dans l'histoire en voyant les scènes comme l'agression dans le bus ou bien la discussion à la vie scolaire avec Robin et sa sœur.

Charles D.

 

Le thème de l'histoire était inattendu. Un jour, Robin, un jeune au lycée, vient en cours en portant une jupe. On réfléchit tout de suite à ce que les autres lycéens vont penser de lui. Quels vont être leurs réactions et surtout pourquoi il l’a mise ? Au début quand Robin est arrivé au collège en jupe, tout le monde pensait qu'il était courageux et que c’était drôle. Mais Nolan, la brute du lycée a commencé à faire des remarques désagréables et les autres ont suivi, ce qui mène au harcèlement et à la violence.

Ensuite nous allons parler de la mise en scène. Elle nous aide à comprendre l'histoire. Ils utilisaient les matériaux disponibles (chaise, cube noir, rideau…) et des effets lumineux et puis des courts sketches, par exemple quand ils se mettaient à la place des personnages pour faire vivre l'histoire.

Puis le thème du spectacle est la discrimination, car juste parce qu'un garçon s'habille différemment des autres, il subit des moqueries, du harcèlement et parfois ça peut aller jusqu'à la violence. Ce n'est pas que le garçon en question qui subit ça mais aussi ses amis, alors qu'ils n'ont rien fait. La discrimination est un fait très commun dans les lycées et en écrivant et faisant un spectacle dessus, ça sensibilise au problème.

Niamh A. et Tabatha L.

 

Il faut à tout prix voir et entendre cette lecture à haute voix car le texte unique et plein de vie vous emmènera dans l’histoire, la mise en scène vous fera vivre le moment qui se déroule et il faut absolument le voir et l’écouter car c’est une chance unique que nous offrent ces trois auteurs.

Léo D.

 

Le thème de la liberté et de la différence nous fait réfléchir, car tout le monde a le droit de faire ce qu'il veut, s’il veut être différent des autres, il peut avoir une jupe car on peut s'habiller librement.

La mise en scène permet de mieux faire comprendre l'histoire. C'était très bien fait. Je n'ai jamais aimé le théâtre mais c'est la première fois que j'étais pris dedans. L'histoire est simple à comprendre et c'est encore mieux avec la mise en scène.

Killian M. et Luca G.-C.

0
0
0
s2smodern